La puissance de l’Open Source face à l’utilisabilité du Propriétaire


Cy Twombly

Voilà une dizaine d’années que je travaille dans l’écosystème Open Source. J’ai développé, intégré,  fait la promotion et utilisé des solutions libres. Et il y a un constat flagrant : les logiciels Open Source sont extrêmement puissants. Ils sont, pour les plus importants, riches, fonctionnels et stables.  En revanche contrairement aux logiciels propriétaires ils restent peu intuitifs, leur utilisabilité est très limitée.

Le New-York Times a récemment publié un article sur cette question en évoquant le cas Google. En laissant des développeurs publics participer à l’enrichissement des applications au travers de leur Lab, Google gagne en puissance mais perd en cohérence. Ses applications n’ont jamais été aussi hétérogènes en matière d’interface. L’exemple extrême reste celui des distributions Linux. A l’opposé Apple, cas typique de système propriétaire est reconnue comme étant la plus cohérente et intuitive des plateformes.

Dans le même esprit, Dries Buytaert, créateur de Drupal s’est interrogé cette semaine sur l’utilisabilité de son CMS en visionnant les comportements de débutants devant l’interface d’administration d’un site Drupal. Édifiant!

10 années que les logiciels libres ont pénétré le grand public et que le modèle Open Source est devenu une référence en matière de création. Aurions-nous atteint la maturité? Est il possible d'imaginer le meilleur des deux mondes? Pourrons nous enfin allier la simplicité du propriétaire et la puissance du libre ?