Médias, laissez tomber votre marque sur le web

Votre marque est réputée ; propose des valeurs ; est attachée à une certaine vision de l'information. Foutaises : en ligne les règles du jeu changent. L'exemple du post.fr est étonnant. Face à d'autres pures players - parfois lancés avant lui - il les dépasse en terme d'audience.

Quelles différences avec rue89 et mediapart ?

- une équipe méconnue, voir inconnue

- pas de communication au début, voir même un rejet de la maison mère, à savoir Le Monde interactif

- l'explosion de toute règle journalistique

- une feuille blanche

- un contenu "limite" mais utile en terme de référencement

Vos lecteurs, auditeurs, téléspectateurs, représentent une audience minable par rapport à celle disponible en ligne. Mettez de côté ce qu'ils connaissent de vous, ne cherchez pas à dupliquer online ce qui marche déjà difficilement offline.

Devenez agile, décomplexé. Formez des équipes dans un esprit start-up, pas dans un esprit reconversion.

Il y a de la place pour beaucoup de journalistes dans les médias traditionnels : conservez-les.

Repérez ceux qui sont attirés par internet ; formez les sur les grands principes ; laissez les expérimenter des formats, des outils, des contenus.

 

BilletMichel LEVY-PROVENCAL