France 24 ouvre un duplex avec Facebook en prime time

Depuis le 2 février, nous lançons chez France 24 une expérimentation sur l'antenne française (désormais accessible en France via l'ADSL*). En prime time, pendant le débat animé par Sylvain Attal, vous pouvez réagir en direct en posant vos questions sur la page Facebook de l'émission.  La page propose aussi des accès aux précédentes éditions ainsi que des articles relatifs au débat du jour. Les invités possédant des comptes Facebook se voient aussi proposer de prolonger le débat sur cette même page aprés le direct.

L'avantage de la solution réside dans le fait que l'espace créé sur Facebook est accessible par des communautés d'internautes déjà identifiées et ciblées par rapport à leur affinités et leur intérêt pour l'information. La viralité semble aussi être un excellent mode de recrutement d'audience. Avec cette approche nous avons choisi de ne pas créer des communautés dans notre propre univers technique mais essayons d'aller les chercher là ou elles existent déjà et mettons à leur disposition notre contenu.

Après cette journée de test, hier soir, en faisant le point sur ce qui s'était passé à l'antenne et le pont que nous avions créé si rapidement je me suis dis que cette expérimentation posait de nouvelles questions sur l'avenir des sites de médias. A l'heure ou ces derniers sont de moins en moins des "sites de destinations" mais de plus en plus des sites de réseau, à l'heure où l'enjeu est de disséminer, distribuer le contenu tout en animant des communautés d'habitués, assisterions nous à la première étape d'une migration progressive des sites "classiques" vers les réseaux sociaux? Pour le moment, nous sommes d'accord pour constater que ces réseaux sont encore trop cloisonnés, encore trop peu développés** pour devenir le réceptacle unique des sites médias. Mais qu'en sera-t-il quand (éventuellement) ce ne sera plus le cas ?

* France 24 est accessible sur Free (canal 24) Orange (160) et neufbox (222)

** 15-20% des internautes français ont un compte Facebook, et ce ratio est à peu près équivalent à l'echelle mondiale